Centre

Les services de la société de logements sociaux sont regroupés pour plus d'efficacité

C'est un bâtiment flambant neuf, situé rue de Namur à Binche, que l'ISSH s'apprête à investir. 2,8 millions d'euros ont été injectés pour faire sortir ce nouveau siège social de terre. Et ce n'est pas seulement pour faire joli.

"Notre centre administratif va être plus accueillant pour les nouveaux candidats locataires qui seront reçus de manière individualisée, en toute discrétion", indique Laurent Arman, président de l'ISSH. "De plus, en rassemblant nos services dans un même bâtiment, nous allons pouvoir améliorer notre efficacité, avec une meilleure gestion et une meilleure transmission des informations."

L'inauguration de ces nouveaux locaux mercredi après-midi était aussi l'occasion pour la société de logements, née en 2006 de la fusion des sociétés d'Anderlues, de Binche, d'Estinnes et de Morlanwelz, de jeter un coup d'œil dans le rétroviseur. "Depuis 2006, 27 millions d'euros ont été investis en rénovations de logements sur les quatre communes", poursuit Laurent Arman. "7,5 millions d'euros ont été investis en constructions et réhabilitations. Actuellement, 17 logements sont en cours de construction dont 7 à Estinnes dans le cadre de l'ancrage communal. Depuis 2006 toujours, 8,4 millions d'euros ont été consacrés à la remise en état locatif."

Au total, en 12 ans, l'ISSH aura consacré 42,9 millions d'euros pour son parc immobilier. Une somme vertigineuse. Mais si l'on se félicite du travail accompli au sein de l'ISSH et parmi les communes concernées, on pointe aussi les défis à relever. La situation ne va pas en s'améliorant dans tout le pays et les besoins sont de plus en plus criants. On notera que l'ISSH fait de son mieux. "Quand l'ISSH a été créée en 2006, nous avions un taux d'inoccupation de 15 %", souligne le directeur, Michel Durieux. "Aujourd'hui, nous sommes descendus à 5 % et c'est difficile d'aller plus bas car il faut compter un minimum pour la rotation."