Centre

Faute de relève, l'église Saint-Jean Baptiste deviendrait une chapelle

De quoi sera fait l'avenir de la fabrique d'église de Petit-Roeulx à Braine-le-Comte? "La fabrique ne compte plus que trois membres qui sont un peu dépassés par les programmes informatiques", nous confie l'échevine Ludivine Papleux. "C'est pourquoi nous lançons un appel pour recruter de nouveaux membres et assurer la relève."

Travailler bénévolement pour une fabrique, ça implique quoi concrètement? "Ce sont trois ou quatre réunions par an", répond Ludivine Papleux. "C'est un peu comme gérer une petite entreprise. Il faut veiller au bon entretien du bâtiment et gérer son budget. Si des réparations sont nécessaires, lancer un appel d'offre et préparer le dossier pour la commune et l'évêché." Un travail qui nécessite donc quelques compétences, mais qui s'apprend.

Et si d'aventure la relève ne pouvait être assurée, la commune et l'évêché réfléchissent à un plan B. "La fabrique de Petit-Roeulx pourrait fusionner avec celle de Steenkerque. L'église de Saint-Jean Baptiste prendrait le statut de chapelle au titre civil. Mais on pourrait toujours y célébrer la messe."