Centre

La ville poursuit ses efforts en matière en d'intégration de la personne handicapée

La reconnaissance se poursuit pour la ville de La Louvière. Depuis 2006, elle dispose du label Handicity, qui vise à encourager les communes qui travaillent pour l’intégration des personnes handicapées dans les toutes facettes de la vie communale. Mais les efforts sont à maintenir puisque ce label est renouvelable tous les six ans. Pas question donc de relâcher les efforts une fois cette distinction obtenue !

La ville de La Louvière semble consciente de cette réalité puisqu’elle vient d’apprendre qu’elle conserverait son titre pour les six années à venir. La cérémonie officielle se tiendra le 7 mai prochain à Charleroi. Concrètement, l’obtention de cette récompense repose sur 15 critères de la charte communale de l’intégration de la personne handicapée, adoptée par le conseil communal de La Louvière en avril 2007. Citons notamment le droit à la différence, l’égalité des chances, la sensibilisation, l’accueil de la petite enfance, l’accessibilité ou encore les loisirs,…

Parmi les grands projets porteurs, plusieurs peuvent être cités en exemple. En mai 2016 notamment, La Louvière organisait les Special Olympics et accueillait 3000 athlètes de 305 clubs ainsi que 10.000 spectateurs. En septembre de la même année, la ville signait une charte « sport unifié » en faveur de la personne porteuse de handicap mental dans les clubs sportifs et dans les manifestations sportives louviéroises.

Par ailleurs, l’accès aux PMR aux événements culturels et festifs est assuré par un espace et un accueil spécifique. L’accès à la Cité administrative a quant à lui été pensé en intégrant cette composante. Le desk accueil est aménagé pour les personnes en chaises roulantes, des boucles auditives ont été installées pour faciliter la communication et les agents sont formés à la prise en charge des personnes à mobilité réduite, déficientes visuelles et du public fragilisé. Ils ont également été formés à la base de la langue des signes. Le parking et les sanitaires sont évidemment adaptés.

Enfin, l’accès au Point d’Eau, la médiathèque, le centre de Jeunes Indigo et la plupart des musées est possible grâce à des équipements adaptés. Le Musée Ianchelevici propose quant à lui des visites pour le public déficient visuel, malentendant et déficient intellectuel.

« Cette récompense est un bel encouragement pour l’équipe du conseil consultatif communal pour l’intégration de la personne handicapée qui œuvre au quotidien à l’amélioration de l’intégration de tous dans la vie de sa commune », commente encore la ville.