Centre

Les Loups ont la possibilité de s'exprimer sur le web avant l'organisation de rencontres citoyennes

À l’instar de communes voisines, La Louvière officialise sa volonté de replacer le citoyen d’aujourd’hui au centre de la ville de demain. Afin de savoir comment les Loups perçoivent cette dernière et les impliquer davantage dans la vie de leur commune, les autorités communales ont fait appel à la société BDO.

Pour rendre la parole à la population, celle-ci mise sur la plateforme numérique participative et citoyenne Fluicity mais également sur des rencontres citoyennes (ateliers, séminaires, etc.) Dès aujourd’hui et jusqu’en décembre prochain, les citoyens sont invités à se manifester, à exprimer leurs besoins et leurs attentes via la plateforme (https ://www.flui.city/7100-la-louviere/go).

Début 2019, les premiers ateliers physiques seront organisés, notamment sur base de certaines idées identifiées sur la plateforme. “Les assises citoyennes ne sont pas une initiative unique limitée dans le temps mais bien un processus continu visant à impliquer davantage le citoyen dans le projet de ville”, souligne-t-on du côté des porteurs de projet. Le processus est important puisque sur base des résultats du diagnostic posé par le bureau Sonecom, la population est “critique vis-à-vis des services et des élus et moins attachée à la vie communale.”

Elle montre également un désintérêt pour la vie communale, d’autant plus marqué chez les populations jeunes et plus âgées, ce qui entraîne “une sensation d’éloignement des élus et un regard plus critique à leur propos.” Le bureau pointe aussi le fait que “la satisfaction en matière de services communaux est inférieure à la moyenne pour les grandes villes.” Ce sont in fine quatre thématiques prioritaires qui sont pointées par Sonecom, à savoir la mobilité, les infrastructures, les commerces et la propreté.

Des thématiques qui, à n’en pas douter, seront exploitées par les riverains via la plateforme Fluicity, déjà utilisée dans une vingtaine de communes belges et françaises. “Grâce à Fluicity, les 80.000 habitants de La Louvière pourront proposer à leur administration leurs idées citoyennes et en débattre, consulter l’actualité locale, répondre à des sondages engageants ou encore signaler tout dysfonctionnement dans la commune.”

Une initiative “emprunte d’ouverture et de transparence qui témoigne de la volonté de la ville de miser sur l’intelligence collective de ses habitants pour concevoir avec eux des projets durables et pensés au plus proches de leurs besoins” mais qui devra encore faire ses preuves.