Centre Via une page Facebook, Antoine Hermant tente de rassembler divers témoignages

Se loger et vivre dans des conditions décentes n’est pas toujours une mince affaire. Partant de ce constat, le PTB de La Louvière a décidé de créer une page Facebook afin de recueillir les témoignages de personnes mal logées. Habitation inconfortable, humide, loyer trop cher… Le parti politique souhaite entendre et donner de la voix aux personnes concernées.

"Au sein de la Médecine pour le Peuple de La Louvière, nous entendons beaucoup de choses. De nombreuses personnes viennent, nous expliquent qu’elles vivent dans des conditions précaires. Elles sont désemparées et de notre côté, nous nous sentons impuissants", explique Antoine Hermant, conseiller communal.

Difficile pourtant de pousser ces gens à témoigner. "Lorsqu’on leur conseille de se manifester, de dénoncer leur situation, beaucoup prennent peur et n’osent pas agir. C’est pour cela que j’ai créé cette page Facebook. Les témoignages et photos peuvent être envoyés de façon anonyme si besoin. L’idée, c’est d’en récolter plusieurs et de donner à ces personnes la possibilité de s’exprimer."

En pleine campagne électorale, le PTB entend ramener cette problématique au centre des débats. "Nous voulons rendre visible ce qui est aujourd’hui invisible. Les délais d’attente pour obtenir un logement social sont hallucinants et de nombreux logements privés sont inaccessibles car trop chers pour de nombreux Louviérois."

Si Antoine Hermant n’a pas de solution miracle, il souhaite repenser et élargir l’offre de logements sociaux. "10 % seulement des logements sont à vocation sociale. C’est largement insuffisant et bien en dessous de certaines villes, comme Vienne par exemple, qui en proposent beaucoup plus. Avoir une plus grande mixité sociale, avec des loyers adaptés à certaines périodes de vie, permettrait de résoudre beaucoup de choses. Aujourd’hui, lorsqu’ils construisent, les promoteurs pensent surtout à ne pas en faire trop, à ne pas faire trop grand au risque de devoir proposer des loyers moins élevés."

La problématique devrait faire partie intégrante du programme du PTB en vue des élections communales d’octobre prochain.