Centre

Les Humanistes sont moins nombreux que les candidats d'ouverture

C'est sous la bannière « Plus & cdh » que les Humanistes se présenteront à la population en vue des élections communales du 14 octobre prochain. La liste a été officiellement présentée à la presse ce jeudi en fin de matinée. D'ouverture, elle rassemble plus de candidats non-étiquetés politiquement que de membres cdH.

« Plus ouverte, plus proche, plus positive, plus citoyenne » sont les maîtres-mots de cette campagne électorale. « Plus qu'une ouverture à quelques citoyens, cette liste est un projet auquel participe l'équipe cdH pour porter un projet local. Les candidats cdH ne se cachent pas, les mandataires n'ont pas à rougir de leur bilan d'opposition constructive. Mais en disant qui l'on est, on laisse les candidats « plus » s'afficher sans qu'ils ne soient associés à une couleur politique », explique Xavier Papier, tête de liste.

Michaël Van Holland, actuel conseiller communal, poussera la liste, sur laquelle l'on retrouvera également Loris Resinelli et Isabelle Van Steen, également élus sortants. « Les candidats seront présentés dans le cadre du tour « Plus et vous », qui sillonnera tous les quartiers de l'entité de juillet jusqu'à septembre. » Des places sont toujours réservées aux candidats d'ouverture, et plus encore aux femmes, capables d'apporter « une vision différente, d'imprimer leurs différences au bénéfice de toutes et tous. »

Quelques grands axes du programme ont d'ores et déjà été dévoilés. Il s'agira ainsi de privilégier la proximité, l'efficacité et la participation citoyenne, « sans grande dépenses ou promesses sans lendemain ». Ainsi, les Humanistes souhaitent prendre en compte la ville dans sa globalité (et non uniquement le centre-ville), organiser des permanences tournantes sur l'ensemble de l'entité et attribuer des budgets par quartiers afin de permettre le développement de projets.

Ils souhaitent renforcer l'efficacité de l'administration, la dépolitiser et soutenir les initiatives privées, favoriser les modes de transport doux et plancher sur « une meilleure gestion des travaux et des investissements », encourager le tissu associatif et « tirer l'entité vers le haut. » Enfin, « Plus & Cdh » plaide pour plus de transparence, une réduction des cumuls, et une implication plus importante de la population dans les projets qui la concernent.