Centre

La zone entend poursuivre sa politique en matière de sécurité routière afin de diminuer le nombre d'accidents sur son territoire

Chaque année, ce sont plusieurs dizaines de personnes qui perdent la vie au volant. Si certaines statistiques sont en diminution, elles restent encore trop nombreuses. C'est pourquoi l'accord gouvernemental stimule que d'ici 2020, le nombre de tués dans la circulation doit avoir diminué de moitié en comparaison avec 2010.

La sécurité routière fait donc partie des priorités du Plan National de sécurité, qui prévoit notamment de faire baisse de 50 % les accidents mortels. La zone de police de Mariemont (Chapelle-lez-Herlaimont, Manage, Morlanwelz, Seneffe) s'inscrit également dans cette optique et multiplie les initiatives afin de lutter contre la vitesse excessive, la conduite sous influence, l'utilisation de véhicules à moteur non assurés, l'utilisation du GSM au volant ou le non-port de la ceinture de sécurité.

« Une politique intégrée et réfléchie de sensibilisation, de contrôles et de sanctions permet de mieux faire respecter la législation et donc d'améliorer la sécurité routière », commente le commissaire Gabriel Leterme. C'est ainsi que la zone a consenti au placement de 60 radars préventifs à messages variables, placés en divers endroits stratégiques de la zone, au placement de signaux d'indications « zone radar », d'une remorque à message variable ou encore d'analyseurs de trafic.

En plus du placement d'un radar répressif numérique mobile qui opère chaque jour et du placement d'un LIDAR plusieurs fois par an, la zone souhaite poursuivre ses efforts en la matière. Encouragée par les résultats obtenus (14 accidents mortels entre 2008 et 2012, 10 entre 2013 et 2017), elle s'apprête à acquérir un équipement de véhicule en caméra ANPR.

« Cela permettra, lors de patrouilles, de contrôler via la lecture automatique des marques d'immatriculation les véhicules signalés, pas en ordre ou ayant un lien avec une personne signalée à rechercher. Cet outil sera utilisé conjointement par le service roulage et le service DELTA. » Quatre nouveaux radars répressifs (soit un par commune) seront également placés sur les routes nationales à forte charge de trafic.

Il s'agit donc de la N583 à Chapelle-lez-Herlaimont, de la N563 à Morlanwelz, de la N27 à Manage de la N27 à Seneffe. Le dossier est en cours d'étude mais ces nouveaux radars doivent permettre de quadriller efficacement la zone, obligeant les conducteurs les plus pressés à lever le pied. Notons enfin que la zone souhaite tester et louer des caméras ANPR « tronçon » afin de contrôler les poids lourds en transit interdit sur certaines voiries.

Bref, la zone poursuit sa politique en matière de prévention et de répression et consent à divers investissements en vue d'assurer la sécurité des usagers.