Centre

Les Brainois ont fait la fête grâce au doublé de leur chouchou Eden Hazard.

C’était la folie ce samedi après-midi au champ de lune. Lundi dernier, le Hazard Village avait déjà attiré les foules mais cette fois, les supporters des Diables Rouges étaient encore plus nombreux sur le parking du complexe sportif aménagé par la Ville de Braine en partenariat avec le Stade Brainois et des sponsors privés.

« Il y avait beaucoup plus de monde que lundi lors de Belgique-Panama », sa satisfait le bourgmestre brainois Maxime Daye (MR). « Mais nous nous y attendions vu que c’est plus simple pour les gens un samedi après-midi. Malgré ça, nous avons été saturés au niveau des bénévoles. Les fouilles à l’entrée ont également pris plus de temps que prévu et certains supporters sont entrés dans l’enceinte après le début du match. Mais ça sera réglé pour les prochains matchs. »

Portés par l’effervescence du Mondial et des espoirs que suscite cette génération dorée de Diables Rouges, la Ville de Braine et ses partenaires ont mis les petits plats dans les grands pour faire de la diffusion de chaque match une grande fête populaire. Car avant et après la fièvre footballistique, les fans ont pu festoyer avec des concerts gratuits.

L’Enghiennois Antoine Armedan a ouvert les hostilités dès 13 heures pour mettre les supporters en appétit. Après la victoire des Diables, c’est le groupe Suarez qui est monté sur scène pour prolonger l’après-midi en musique. Après quelques-uns de ses plus célèbres tubes, Suarez a laissé place au DJ brainois MB qui a apporté la touche finale jusqu’à 18 heures et la fermeture du site. « C’était une magnifique fête populaire pour les enfants du pays, Eden et Thorgan Hazard », sourit le bourgmestre.

Le 28 juin, c’est Mister Cover qui se chargera de mettre l’ambiance après la rencontre face à l’Angleterre. « Et à 23 heures, il y aura un feu d’artifice pour célébrer les cinq années du centre sportif Sportoase. »