Centre Un mémorial sera notamment inauguré en l'honneur de George Price et en présence de nombreuses personnalités

L’Armistice de la Première Guerre mondiale a toujours une saveur particulière au Roeulx. C’est en effet dans la Cité des Princes que George Price est abattu le 11 novembre 1918 à 10h58, deux minutes avant l’application du cessez-le-feu. C’est le dernier soldat du Commonwealth tombé lors de la Grande Guerre.

Cent ans plus tard, la Ville du Roeulx veut donc marquer le coup. Avec notamment l’inauguration d’un Memorial Price en l’honneur du malheureux soldat canadien. Pour l’occasion, les autorités rhodiennes accueilleront près de 200 personnalités parmi lesquelles la Princesse Astrid, Elio Di Rupo, Willy Borsus ou encore Olivier Nicoloff, ambassadeur du Canada. La Ville du Roeulx espère toujours pouvoir compter sur la présence de Justin Trudeau, mais la venue du Premier ministre canadien reste incertaine.

Des militaires belges et canadiens seront également présents pour la cérémonie, ainsi que des orchestres des deux pays. "En érigeant ce mémorial, nous souhaitons honorer la mémoire de George Price et symboliquement celle de tous ceux qui œuvrent en faveur de la paix", indique l’échevin Jean-Francis Formule.

Des panneaux didactiques seront en outre installés près du mémorial Price, mais aussi à côté d’autres lieux de mémoire. Des outils qui seront par ailleurs intégrés dans l’application mobile de la Ville de Mons dédiée au tourisme de mémoire.

En partenariat avec Antenne Centre, la Ville du Roeulx travaille en outre à un film sur le drame humain de la Grande Guerre et le Mémorial Price. "Le film sera sous-titré en plusieurs langues pour faire la promotion de nos sites de mémoire respectifs sur la scène internationale", précise Jean-Francis Formule.

Enfin, la Compagnie Alvéole présentera une pièce de théâtre, La Grande Guerre en Belgique, du premier au dernier. L’œuvre reviendra sur le déroulement de la guerre à travers les figures d’Henri Sébald, premier soldat du Commonwealth tombé à Houfalize, et George Price, le dernier tombé au Roeulx. "La pièce sera jouée le 11 novembre au centre culturel. Nous espérons qu’elle continuera ensuite dans les écoles et n’arrêtera pas de tourner", conclut Jean-Francis Formule.