Centre

Marc Delhalle fustige lui aussi la personnalité de son chef de file, Sébastien Deschamps

Nouveau revers pour la liste Ensemble, apparentée CDH. Le vice-président de la section locale des humanistes, Marc Delhalle, vient de claquer la porte. Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, l'Écaussinnois pointe de sérieux désaccords avec son chef de file, Sébastien Deschamps.

"C'est vraiment la mort dans l'âme que je pose cet acte aujourd'hui", explique d'abord Marc Delhalle. "Depuis des années, je me suis investi au service de mon parti. Ceux qui me connaissent le savent, mon investissement aura été total et mon comportement loyal jusqu'au bout. Pas la loyauté par rapport à un homme, mais par rapport à un projet de société."

L'homme en question, c'est Sébastien Deschamps. L'humanise enchaîne, sans mâcher ses mots. "Aujourd'hui, la coupe est pleine", poursuit Marc Delhalle. "Trop longtemps, j'ai supporté les coups bas, la médiocrité, la manipulation, les mensonges et surtout le manque de respect total de Sébestien Deschamps. Jusqu'aujourd'hui, j'espérais un changement de comportement, mais ça n'arrivera jamais. Sébastien Deschamps ne sait pas travailler en équipe."

Marc Delhalle n'est pas le premier à quitter le navire du groupe Ensemble. Deux conseillers communaux, Lionel Sottieaux et Xavier Godefroid, ainsi qu'une conseillère CPAS, Véronique Sgallari, ont déjà mis les voiles. Ils dénonçaient notamment un chef de file qui voulait tirer toute la couverture à lui. Marc Delhalle ajoute que Sébastien Deschamps ne serait pas capable de développer un programme pour les élections.

Des mots durs auxquels le principal concerné n'a pas vraiment souhaité réagir pour le moment. "Faire du concret et du positif, tel est mon credo", commente Sébastien Deschamps. Une situation politique qui tranche avec la côte de popularité du chef de l'opposition. Sébastien Deschamps est décrié par les élus des autres camps et jusque dans ses rangs. Mais celui qui avait remporté le plus de voix de préférence en 2012 semble toujours disposer d'une base sociale importante, notamment grâce aux activités de son ASBL Synergie Écaussinnes.

Quant à Marc Delhalle, il ne sait pas encore de quoi sera fait son avenir politique. Le vice-président démissionnaire se dit tenté de rejoindre Xavier Godefroid, fils de l'ancienne bourgmestre, sur la liste MR-CH. Mais il préfère souffler avant de prendre une décision.