Centre

La police est prévenue, la communauté est invitée à quitter les lieux

Chaque année en cette période, les communautés des gens du voyage sillonnent les routes de la région à la recherche d’un terrain suffisamment grand pour les accueillir. Faute de terrain mis spécifiquement à leur disposition, ceux-ci s’installent généralement sur des terrains privés dont certains appartiennent à l’intercommunale IDEA.

Ce week-end, ce sont une soixantaine de caravanes qui ont pris place sur les terrains inoccupés du zoning de Strépy Sud. « Nous sommes au courant de leur arrivée et les discussions sont en cours afin de fixer une date de départ parce que les terrains ne sont pas destinés à ce genre d’occupation », communique-t-on du côté de la police locale de La Louvière.

Un dispositif policier est d’ores et déjà prévu et les patrouilles sont déjà orientées vers le site. « Nous restons vigilants et attentifs et attendons de voir comment les choses vont se passer. » Pour l’heure, la police ne peut se prononcer plus précisément sur l’origine de cette communauté. La semaine dernière, une cinquantaine de caravanes s’étaient installées sur un terrain de l’intercommunale du côté de Braine-le-Comte.

Massivement sollicité par les riverains et les entreprises du zoning, le bourgmestre Maxime Daye avait pris la décision de les faire expulser pour troubles à l’ordre public. La communauté avait finalement levé le camp dimanche.