Centre

Deux premiers piquets ont déjà été placés pour une phase de test.

La fin de la saga des potelets de l’entrée du parc de Mariemont est toute proche. L’aménagement et le rehaussement de la centaine de potelets débuteront dans les prochains jours. « Pour la fin du mois de septembre, ça devrait être terminé », annonce François Devillers (PS), échevin du tourisme et de la mobilité. « Il ne devrait pas y avoir de nouvelles difficultés donc ça devrait aller vite. »

Les nouveaux potelets seront similaires aux deux premiers déjà installés depuis quelques semaines. « Pour faire un test visuel et voir ce que ça donnait, l’entreprise a déjà installé deux potelets rehaussés qui possèdent également une bandelette réfléchissante. Cela nous convient sur le plan esthétique et ça respecte désormais la législation. Donc l’entreprise va faire la même chose pour le reste des potelets. »

Un budget extraordinaire d’environ 46.000 euros a été débloqué mais il s’agit bien de potelets rehaussés de 60 centimètres et non de nouveaux. « Un cylindre avec un diamètre légèrement supérieur aux potelets existants sera placé. Comme une chaussette, on vient le refixer au-dessus du potelet existant », précise l’échevin de Morlanwelz.

Pour rappel, tout avait démarré de la plainte d’un citoyen de Morlanwelz qui avait constaté le non-respect de la réglementation en vigueur, à savoir une hauteur d’un mètre pour faciliter la visibilité des potelets (il y en a une centaine) par les personnes à mobilité réduite (ils mesurent en réalité 45 cm). À la suite de cela, des procédures ont été lancées et la commune était, depuis la fin d’année 2017, mise en demeure de mettre le site aux normes.

L’affaire s’était amplifiée en janvier. Le député wallon Patrick Prévot (PS) avait interrogé à ce sujet Carlo Di Antonio (CDH), le ministre de l’Aménagement du territoire. Sa réponse était sans appel. « Si des potelets sont utilisés pour contenir le stationnement illicite des véhicules, par exemple, ils mesurent au moins un mètre […]. »

© SH