Centre

Le fermier explique comment la maladie a touché ses poulets.

Ce vendredi matin, une alerte à la contagion a été lancée à Naast. La bourgmestre de Soignies, Fabienne Winckel (PS), a été informée par l’AFSCA de l’existence d’un foyer de la maladie de Newcastle sur un poulet d’une ferme située à la Chaussée du Roeulx.

Ce virus n’est toutefois pas transmissible à l’homme. Pour les oiseaux, le danger est par contre grand. Dans le souci d’éviter une contagion à d’autres oiseaux, l’AFSCA a donc délimité une zone de protection d’un rayon de 500 mètres autour de la ferme.

Le fermier en question, qui a souhaité rester anonyme, nous raconte comment s’est déclenchée cette alerte. « Il y a quelques semaines, nous avions acheté 40 poulets destinés à notre consommation personnelle. Un jour, j’ai remarqué que l’un d’eux était mort. Puis ça s’est étendu à deux, trois et désormais une vingtaine. Entre temps, j’ai appelé mon vétérinaire pour qu’il fasse autopsier un corps. Nous avons eu les résultats ce jeudi. »

Les analyses n’ont pas laissé le moindre doute. Tous les animaux ont été frappés par la maladie de Newcastle, un virus très contagieux. Seule la moitié de ces poulets étaient encore en vie ce vendredi. Leur issue a toutefois été rapidement scellée. « Nous n’avons pas eu le choix : tous les exterminer. C’est une maladie très contagieuse donc le vétérinaire a dû les piquer ce vendredi après-midi. »

Les symptômes de la maladie de Newcastle ne sont pas simples à détecter sur des poulets. « Ils étaient un peu plus bizarres que d’habitude. C’était surtout nerveux. Ils plaçaient leur tête de travers, ils marchaient en arrière et avaient des rougeurs aux yeux. Je ne connaissais pas cette maladie donc je n’avais pas pensé à ça. Je leur donnais des antibiotiques mais ils continuaient à mourir.»

La question qui se pose désormais : comment cette maladie est-elle arrivée à Naast ? La réponse est simple. « Je pense qu’ils étaient porteurs du virus quand je les ai achetés à un maraîcher ambulant. Car les symptômes sont arrivés une semaine après l’achat alors que la période d’incubation de la maladie peut aller jusqu’à 15 jours. »