Centre

« Ça ne devient plus gérable », souffle le bourgmestre Xavier Dupont

A Ecaussinnes, les jours de ramassage des poubelles se suivent et, malheureusement, se ressemblent trop souvent. La Cité de l'Amour est en effet régulièrement victime de problèmes dans la collecte : rues oubliées, séances de rattrapage, poubelles pas vidées…

Le cas d'Ecaussinnes est particulier, car la commune fait l'objet d'une expérience dans le cadre de la collecte sélective. Des conteneurs à puce ont ainsi vu le jour pour les déchets résiduels, tandis que les déchets organiques sont ramassés dans des sacs biodégradables. Un cas unique dans la zone HYGEA qui pouvait expliquer quelques couacs lors de la mise en place de ce nouveau système. Sauf que l'expérience a été lancée en 2014. Autrement dit, l'intercommunale a eu le temps d'essuyer les plâtres et les problèmes récurrents deviennent inexplicables.

Certains le prennent avec humour. Sur les réseaux sociaux, un Ecaussinnois a même écrit l'oraison funèbre du camion-poubelle après avoir constaté que son container n'avait pas été vidé comme prévu : « Nous sommes au regret de vous faire part de la disparition du camion de l 'HYGEA. Bien connu de tous, faisant partie de la vie locale depuis si longtemps ! Celui-ci a décidé de ne plus donner signe de vie depuis le 19 mars.Il nous manque déjà ! », écrivait ainsi un internaute il y a deux semaines.

Le bourgmestre d'Ecaussinnes, lui, n'a plus trop envie de rire. « Le système de collecte sélective est en effet en place depuis 2014 et des ajustements ont déjà été réalisés », rappelle Xavier Dupont. « Une nouvelle modification devait justement entrer en vigueur ce lundi. L'intercommunale a en effet décidé de diviser le territoire de la commune en deux zones pour le relevé des containers, car il était apparemment difficile de tous les collecter en une seule journée. Mais c'est le ramassage des PMC qui a finalement posé problème. Ça n'a donc rien à voir avec le système de collecte sélective. Par contre, les désagréments sont là. Avec un peu de vent, les sacs bleus qui sont plus légers s'envolent et peuvent se déchirer, répandant des déchets sur la voirie. »

C'est un camion d'HYGEA qui serait tombé en panne lors du dernier passage. « L'intercommunale a commandé de nouveaux véhicules. J'espère qu'ils vont arriver rapidement car la situation devient ingérable sur Ecaussinnes », souffle Xavier Dupont.

Les Ecaussinnois peuvent donc espérer un miracle. Le fameux camion d'HYGEA, disparu et regretté, pourrait renaître de ses cendres d'ici peu.