Centre

Des élèves d'humanité ont monté une expo scientifique pour des enfants de primaire

Les sciences regorgent de mystères fascinants, mais lorsqu'on est ado et qu'on doit ingurgiter la matière, vissé sur une chaise, on a vite tendance à piquer du nez sur ses cahiers. Cela ne risque pas d'arriver aux élèves de 5e et 6e humanité générale de l'Institut Saint-Jospeh de La Louvière. Sous la houlette de leur prof de sciences, madame Van Craenenbroeck, les étudiants ont monté une exposition interactive.

Durant toute la journée de jeudi, ils ont ainsi accueilli à différents stands des enfants de dix ans pour leur faire découvrir de manière ludique des concepts parfois compliqués de physique et de biologie. "Nous animons un atelier sur le son", nous confient Ignazio et Maena. "Nous devons pouvoir expliquer à des élèves de cinquième primaire comment fonctionnent les ondes et les fréquences. Nous le faisons en expliquant dans des termes simples la matière que nous avons apprise. Nous avons aussi imaginé des jeux pour qu'ils ne décrochent pas et pour les aider à comprendre."

C'est la deuxième année que madame Van Craenenbroeck mène ce projet d'exposition interactive avec ses étudiants. "Chaque année, pour éviter la lassitude et pour impliquer mes élèves, j'imagine des projets qui permettent d'appréhender la matière différemment", explique l'enseignante. "Depuis le mois de janvier, à raison d'une heure par semaine, les étudiants doivent réfléchir comment ils vont développer leur thème et se préparent à répondre aux questions. Ils n'ont pas le public le plus facile, car des enfants de 10 ans peuvent poser des questions inattendues. Mais c'est une bonne manière pour eux de maîtriser les connaissances du cours. C'est intéressant pour moi aussi en tant qu'enseignante. Je vois parfois certains élèves assez inertes en classe qui s'épanouissent complètement à travers l'exposition."

78 étudiants de 5e et 6e humanité générale en option scientifique ont ainsi créé 28 stands pour accueillir une cinquantaine d'enfants de dix ans. Entre l'expo ou le blocus classique avant les examens, nos petits Einstein ont fait leur choix. D'autant plus que l'efficacité est là. "C'est clair que pour pouvoir préparer un atelier ludique et expliquer des concepts compliqués à des enfants de dix ans, il faut maîtriser son sujet", conclut Ignazio.