Centre Le Manageois avait ouvert le feu sur un braqueur il y a deux semaines.

Pierre Kinaux, le bien connu bijoutier manageois, aurait été inculpé pour coups et blessures, rapportent nos confrères de la Nouvelle Gazette même si le parquet de Charleroi ne confirme pas encore cette information. Cette inculpation fait suite au braquage que le bijoutier avait subi le 8 mai dernier. Pour se défendre du braqueur, le commerçant de la Grand Rue avait ouvert le feu à trois reprises en utilisant le revolver du braqueur. Il avait par ailleurs touché le malfrat.

Vers 17 heures, un homme était en effet entré dans la bijouterie prétextant l'achat d'un cadeau pour la fête des mères. Lorsque le bijoutier a eu le dos tourné pour ouvrir sa vitrine, le braqueur a dégainé un revolver afin de contraindre le commerçant de remplir deux sacs de bijoux. Une cliente du magasin avait ensuite également été menacée. C'est alors que Pierre Kinaux, le bijoutier, est parvenu à s'emparer du revolver du braqueur, déposé sur le comptoir, pour tirer à trois reprises.

Blessé, le braqueur s'était enfui dans les ruelles mais avait laissé des traces de sang derrière lui. Accompagné de chiens pisteurs, le service d'enquête et recherche de la police de Mariemont avait donc suivi les traces jusque dans les ruelles de Manage. Mais le braqueur s'était déjà volatilisé, sans doute aidé par un complice en voiture.

Par la suite, le bijoutier avait été entendu par un juge d'instruction de Charleroi qui aurait donc tranché en faveur d'une inculpation pour coups et blessures. Nul doute que, compte tenu des circonstances, cette inculpation risque de faire jaser.