Centre

Le bijoutier a pris en chasse le voleur et lui tirant dessus.

C'était le remue-ménage et la confusion ce mardi soir dans le centre de Manage. La bijouterie Kinaux, située dans la Grand Rue, a été victime d'une tentative de braquage. Vers 17 heures, un homme est entré dans la bijouterie prétextant l'achat d'un cadeau pour la fête des mères. Lorsque le bijoutier a eu le dos tourné, l'individu s'est emparé des bijoux. 

Voyant qu'il était en train de se faire voler, le propriétaire de la bijouterie a pris en chasse le voleur. Mais celui-ci était armé. Le bijoutier a alors décidé de lui aussi prendre son arme à feu pour tirer à trois reprises. L'une des balles a touché le voleur. Malgré tout, l'homme est parvenu à s'enfuir, laissant derrière lui les bijoux. 

Blessé, le braqueur a laissé des traces de sang derrière lui. Accompagné de chiens pisteurs, le service d'enquête et recherche de la police de Mariemont a donc suivi les traces jusque dans les ruelles de Manage. Nous ne savons pas à l'heure actuelle si l'auteur a été appréhendé mais il est fort probable qu'un complice l'ait aidé puis emmené en voiture. Le parquet de Charleroi a en tout cas été avisé des faits et une enquête a été ouverte.

Ce n'est pas la première fois que cette bijouterie du centre-ville est la cible de braqueur. Par trois fois auparavant, Pierre Kinaux s'était retrouvé dans cette situation. "Monsieur Kinaux était assez choqué", témoigne le bourgmestre Pascal Hoyaux (PS) qui est descendu sur place. "On lui a proposé une assistance psychologique. Mais c'est un dur. Il s'en remettra."

Les passants ont aussi pu observer la présence d'une bâche devant la bijouterie. Il ne s'agit cependant que d'une mesure préventive et de confort puisqu'aucune victime n'est à déplorer. "Les bâches ont été mises par les pompiers simplement pour éviter les voyeurs. Cela facilitera aussi le travail de la police pour récupérer des indices", précise le bourgmestre.