Centre

Les Brainois demandent au ministre de mener des travaux de rénovation

La N533, route régionale, traverse plusieurs villages de Braine-le-Comte. L'année prochaine, elle verra même défiler les coureurs du Tour de France. Mais pour l'heure, la voirie fait grise mine. D'impressionnants trous émaillent la route, à tel point que le bourgmestre songe à prendre des mesures de sécurité radicales. "Je suis à deux doigts de fermer le tronçon qui traverse le bois de la Houssière, par mesure de sécurité. Mais ça poserait des problèmes de mobilité", relève Maxime Daye.

La solution serait plutôt une intervention urgente de la Région wallonne. La Ville de Braine ne cesse de multiplier les contacts. "Le ministre Carlo Di Antonio est ouvert à la discussion", poursuit Maxime Daye. "Il a demandé au SPW d'évaluer le coût des différentes rénovations nécessaires le long de la N533. Il faudrait 2,3 millions d'euros pour l'avenue du Marouset où les plaques de béton commencent à bouger. Un million pour le tronçon qui traverse le bois. Et encore 1,3 million pour le segment en direction du Brabant wallon." Soit un total de 4,6 millions d'euros qui devraient être inscrits dans le plan d'investissement régional. Si les travaux ne sont pas pour demain, les Brainois espèrent au moins une intervention urgente sur le tronçon le plus problématique.