Centre

Au cœur du dossier, le manque d'effectif chez les ouvriers

Après trois jours de grève mi-mai chez NLKM à La Louvière, direction et syndicats se sont rencontrés et des propositions sont sur la table. En attendant, le mouvement de grève annoncé ces mercredi et jeudi est suspendu. Au cœur du dossier, le manque d'effectif chez les ouvriers.

Après les trois jours de grève à la mi-mai, le travail avait repris le 17 mai sur décision de l'assemblée générale des ouvriers. Au cœur du conflit social, le mécontentement des ouvriers quant au manque d'effectifs. L'objectif des syndicats est de trouver un terrain d'entente avec la direction pour augmenter l'effectif ouvrier qui est actuellement de 411. Les syndicats demandent que les intérimaires passent sous contrat CDI.

Les deux jours de grève prévus les 6 et 7 juin ont été suspendus, des propositions ayant été émises par la direction. "La délégation syndicale et la direction se sont rencontrées", a indiqué Didier Scailquin de la FGTB. "La direction a fait une proposition dans le sens d'une nouvelle organisation du travail. Cette proposition, qui est certes une base de travail, est toutefois encore loin d'être acceptable. En attendant, le mouvement social est suspendu."