Centre

Les listes se dévoilent petit à petit à l'approche des élections d'octobre prochain. Ce vendredi matin, ce sont les candidats de la liste AC+ qui ont été présentés. Alternative Citoyenne sera emmenée par Gaëtan De Laever, actuel échevin en charge de l'enseignement, de l'accueil extrascolaire, de l'aménagement du territoire et de l'urbanisme.

La liste rassemble 21 candidats issus d'horizon différents. Si l'on retrouve Dominique Janssen, échevine de la petite enfance, des propriétés communales, de la politique des ainés, du tourisme, de la culture des loisirs, de la santé et de l'intégration de la personne handicapée et Anne-Marie Delfosse, conseillère communale, les profils sont multiples.

Citons notamment la présence d'un vétérinaire, d'un étudiant, d'une coiffeuse, d'un éducateur , d'une factrice, d'instituteurs et institutrices ou encore d'un informaticien, qui auront tous à cœur de travailler pour Seneffe, « une commune ouverte, citoyenne et participative ». Trois axes qu'AC+ souhaite plus que jamais développer dans son programme.

Le parti souhaite notamment continuer à investir prioritairement dans l'enseignement et la jeunesse, augmenter le nombre de places d'accueil pour les enfants de 0 à trois ans, développer une politique de lutte contre l'isolement social, favoriser le développement durable ou encore ouvrir les citoyens à la richesse et à la sauvegarde du patrimoine seneffois.

En matière d'intégration citoyenne, Gaëtan De Laever et ses colistiers souhaitent encourager les initiatives locales, garantir une commune propre et sécuritaire, favoriser la pratique et l'accessibilité du sport pour tous et assurer l'accessibilité des personnes à mobilité réduite dans tous les lieux publics.

Enfin, la participation citoyenne sera à l'honneur puisque le groupe souhaite allouer un financement des actions menée par des citoyens, comités de quartier, associations,… pour des projets visant l'amélioration de la qualité de vie, de la propreté, de la solidarité et de l'animation. L'entretien, la sécurité et l'extension des réseaux à voies lentes et le développement d'une plateforme citoyenne d'échanges de services sont autant de projets qui pourraient être développés si les électeurs accordent leur confiance à AC+.