Centre

Le conseil d'État doit par contre encore se prononcer

En février dernier, le poste de directeur général était déclaré vacant par le conseil communal de Seneffe sur proposition du collège MR-IC. Thierry Godfroid, qui occupait jusqu’ici la fonction, avait obtenu une évaluation positive auprès de la commission de stage et s’attendait donc à poursuivre ses missions.

Il n’avait finalement pas été nommé. Il n’en avait pas fallu davantage pour que ce dernier interpelle la ministre de tutelle et introduise un recours auprès du conseil d’état. Si cette dernière instance ne s’est pas encore prononcée, la ministre Valérie De Bue a de son côté donné réponse.

« Je vous informe que je n’ai pas usé de mon pouvoir tutélaire d’annulation sur la délibération du 18 décembre 2017 Par laquelle le conseil communal a décidé d’infliger de ne pas désigner monsieur Godefroid en qualité de directeur général à titre définitif », écrit la ministre. Reste donc à attendre la décision du conseil d’état