Centre

Le collège communal sonégien n’autorisera plus ce genre d’attraction à la foire.

Dans un souci de renforcement du bien-être animal, le collège communal de Soignies a annoncé qu’il n’autoriserait désormais plus les manèges à poneys sur sa foire à partir de 2019. Le contrat des forains actuels ne sera donc plus renouvelé au-delà de cette date.

Cette décision fait notamment suite à une interpellation du conseiller communal Jean-Michel Maes (PS). « Il nous a demandé si les forains qui utilisent des poneys sur la foire de Soignies étaient en ordre avec la législation et s’il n’était pas opportun de mettre un terme à cette pratique », explique la bourgmestre Fabienne Winckel (PS). « Avec le collège, nous avons analysé la problématique et avons décidé de suivre cette proposition. »

Le forain en question, qui fréquente la foire de Soignies depuis des années, honorera toutefois son contrat jusqu’à la fin de l’année 2018. « Mais son contrat ne sera pas renouvelé en janvier 2019 », annonce la bourgmestre. « La législation wallonne va aller dans ce sens-là dans les prochaines années donc il était opportun de prendre les devants. »

À Soignies, c’en est donc définitivement terminé de voir tourner ces poneys en rond, dans le bruit et dans un espace réduit, avec des bambins sur le dos toute la journée. Un changement qui va dans le bon sens et qui colle effectivement à la volonté du ministre du Bien-être animal, Carlo Di Antonio (CDH), de peu à peu interdire ce genre d’attraction sur les foires. C’est donc une petite victoire pour les défenseurs de la cause animale.

Plusieurs autres communes wallonnes dont Mons, Liège et Huy ont déjà fait le pas précédemment vers une interdiction de ces manèges à poneys.