Centre Après dix ans de discussions, le projet va enfin connaître un coup d’accélérateur.

En juin dernier, la ville de La Louvière officialisait son partenariat avec le groupe Wilhelm&Co via la signature d’une convention visant à poursuivre et à enfin concrétiser le projet de La Strada. Quelques jours plus tard, la ministre de tutelle (Valérie De Bue, MR) validait ladite convention et confirmait ainsi que tous les feux étaient au vert.

Près de dix ans après les premières discussions et l’appel à partenariat européen lancé par la ville et remporté par Wilhelm&Co, les premiers travaux sont en passe de débuter. "Il se passera effectivement quelque chose sur le site dans les 15 jours à venir", confirme Jean-Michel Despaux, chief operating officer du groupe Wilhelm.

C’est au niveau des logements, plus précisément au niveau du Clos des Sept Fontaines que le coup d’accélérateur sera donné. Il y est prévu la construction de 96 appartements respectant les normes énergétiques et acoustiques les plus exigeantes. Des appartements une, deux ou trois chambres seront construits et mis à la vente tandis que quelques commerces et restaurants prendront place au pied de l’immeuble.

"Au niveau du centre commercial, nous poursuivons le travail avec les architectes. Un avant-projet sommaire devra être remis début janvier 2019, poursuit le COO, qui estime que la collaboration avec la ville est constructive. Nous nous rencontrons régulièrement, nous avons également pu nous entretenir avec le fonctionnaire délégué. Tout cela avance très correctement, dans une ambiance sereine."

Tout n’était pourtant pas gagné : les vives tensions entre les deux partenaires ont à un moment fait craindre à certains un abandon pur et simple de l’ambitieux projet, qui aura à plusieurs reprises changé de visage pour coller au mieux à la réalité et intégrer la concurrence des villes de Mons, Charleroi ou encore Nivelles.

"Dans la partie que l’on appelle communément centre commercial, à tort puisqu’il s’agit plus d’un centre de vie, nous prévoyons du commerce mais aussi du loisir et de nombreuses activités que nous sommes occupés à imaginer. La composante loisirs et restauration y sera très importante." Un complexe cinématographique de huit salles, une halle ouverte ou encore des espaces de co-working sont à l’étude.

En attendant la concrétisation et une fin de chantier espérée à l’horizon 2024, les discussions se poursuivent pour faire de la Strada un véritable outil de redéploiement du cœur de ville de la Cité des Loups.