Centre

La manifestation nationale du 6 novembre 2014 à Bruxelles revient en débat devant la Cour d'appel du Hainaut

Un ancien syndicaliste de la CGSP qui avait été condamné pour des violences commises contre des policiers lors de la manifestation nationale du 6 novembre 2014 à Bruxelles a demandé son acquittement vendredi devant la cour d'appel du Hainaut. Celle-ci avait été saisie après un arrêt rendu par la Cour de cassation.

L'individu avait été condamné à une peine de huit mois de prison avec sursis par la cour d'appel de Bruxelles, après avoir écopé d'une peine de travail de 150h devant le tribunal correctionnel de Bruxelles pour un coup porté à des policiers et pour rébellion. La cour de cassation avait cassé l'arrêt de la cour d'appel de Bruxelles, estimant que celle-ci n'avait pas assez motivé son refus d'entendre des témoins.

Le dossier a donc été renvoyé devant la cour d'appel du Hainaut qui a auditionné les témoins : trois policiers bruxellois et deux syndicalistes liégeois. Vendredi, alors que le ministère public a demandé de confirmer la peine de huit mois avec sursis, la défense a plaidé l'acquittement, estimant qu'il s'agissait d'un malentendu.

"Il a cru être attaqué par des voyous et, quand il s'est rendu compte qu'il avait face à lui des policiers, il s'est calmé. C'est un homme très calme, qui ne boit pas, et qui est très impliqué dans la vie sociale et sportive de sa commune. Il a été marqué par les faits et a cessé toute action syndicale", a commenté son avocat. L'arrêt sera prononcé le 5 octobre.