Centre

C’est la grande nouveauté de l’édition 2018 du plus célèbre des opéras urbains

Le décompte diminue mais la patience reste de mise. Le 29 septembre prochain, Sancho ira une nouvelle fois décrocher la lune sous les acclamations de quelque 35.000 personnes. C’est dire si l’événement est attendu à La Louvière. Mais pour lui donner vie, ce sont des centaines de mains qui s’activent en coulisses.

Et le moins que l’on puisse écrire, c’est que la tension monte à l’approche du grand jour, qui aura pour fil rouge le 150e anniversaire de la ville de La Louvière. Pour l’occasion, l’opéra urbain multi-récompensé plongera les spectateurs dans l’histoire des quartiers louviérois et rendra honneur à l’essence même de la ville : ses habitants.

© EB

C’est peu dire puisqu’en guise de préambule, durant sept jours, soit du 17 au 23 août, des caravanes sillonneront les sept quartiers qui ont hébergé les ateliers de conception de nombreux éléments du spectacle afin d’y semer la fête et d’annoncer l’imminente parade. “Décrocher la lune est un spectacle de très longue haleine. Derrière une soirée aussi magique que grandiose, il y a des mois de travail et de préparation”, a rappelé Danièle Staquet (PS), échevine de la culture.

Durant cette “tournée générale”, les habitants auront l’opportunité de découvrir en exclusivité les éléments imaginés chez eux : leurs vieux (des marionnettes spécialement conçues pour l’occasion), leur caravane, leurs objets lumineux,… “Ces ingrédients seront utilisés dans Décrocher la lune. Les encadrants sont professionnels mais de nombreux citoyens se sont impliqués. Pour moi, c’est une évidence de les impliquer : si ce n’était pas le cas, il y aurait un vrai problème”, souligne Monsieur Zo, concepteur, directeur artistique et metteur en scène de la Tournée Générale.

© EB

À chaque édition, ce sont des centaines de personnes qui s’impliquent plus ou moins intensément dans ce projet né en 2000. “Mais c’est toujours un challenge pour nous, il faut raviver le désir alors que le monde, la disponibilité aux loisirs ou la volonté de s’investir bénévolement dans un projet un peu fou changent. “Toujours est-il que l’organisation relève en général le pari de rassembler les Loups autour de Sancho et des géants.

La tournée générale sera finalement une répétition générale avant le grand soir. Mais pour que chaque décor, chaque costume, chaque marionnette soient prêts, des bénévoles sont encore recherchés, plus particulièrement des couturières ou toute personne désireuse d’apprendre et de mettre la main à la tâche.