Centre

Les policiers ont collaboré avec les TEC, deux substituts du procureur et le maitre-chien de la police fédérale

La zone de police Anderlues-Binche a récemment procédé à une opération de contrôle de grande envergure en collaboration avec deux substituts du procureur du roi, et les TEC. Objectif, améliorer le sentiment de sécurité de la population des deux communes. Cette opération s'est principalement orientée vers le comportement routier non adapté, la délinquance urbaine et les rassemblements de jeunes.

Vendredi dernier, ce sont 20 policiers issus des services intervention, proximité, circulation et PRS, accompagnés de quatre stagiaires de l'académie de police et d'un maitre-chien stupéfiant de la police fédérale, qui ont été mobilisés pour effectuer le contrôle de plus de 80 véhicules et d'une centaine de personnes.

Sur Binche, plusieurs véhicules ont été surpris en défaut d'assurance et de contrôle technique. Des jeunes, contrôlés en centre-ville, ont été surpris en train de consommer de l'alcool sur la voie publique. Ils détenaient également des stupéfiants. Un contrôle a également été mené sur la place de Bray, où plusieurs personnes détenaient des produits stupéfiants.

Du côté d'Anderlues, trois conducteurs ont été surpris en défaut d'assurance, de contrôle technique et d'immatriculation. L'un d'eux faisait en plus l'objet d'une déchéance du droit de conduire. L'opération a été renouvelée quelques jours plus tard, soit ce mercredi 23 mai, en partenariat avec les TEC et le maitre-chien stupéfiants de la police fédérale.

Du côté de Bray, ce sont sept bus et 208 personnes qui ont été contrôlés. Deux défauts de titre de transport ont été repérés tandis que 13 personnes ont été contrôlées via la Banque Nationale Générale (BNG) après avoir été « marquées » par le chien stup'. Trois PV en matière de stupéfiants ont été rédigés.

Du côté d'Anderlues, le contrôle a été effectué à la rue des Déportés. Ce sont 31 bus et 345 personnes qui ont été contrôlées. Trois défauts de titre de transport ont été repérés, une personne a été arrêtée administrativement pour présence illégale sur le territoire belge. L'Office des Étrangers a été avisé.

Un mineur d'âge a été signalé, et plusieurs armes – trois couteaux et un coup de poing américain ont été saisis. Enfin, une personne portait une lame tranchante et un nunchaku, également saisis. Preuve en est que ces opérations, qui sont amenées à se répéter dans les prochains mois, restent bien nécessaires.