Charleroi-Centre Le bourgmestre espère renouveler son bail pour six ans avant d’envisager la retraite.

Sans surprise, Jean Fersini (PS) briguera un nouveau mandat en vue des prochaines élections communales. L’actuel bourgmestre d’Aiseau-Presles sera d’ailleurs la tête de liste de son parti. "Dans les rangs du PS, c’est une tradition dans notre commune : le bourgmestre sortant est directement tête de liste, lance le mayeur. Toutefois, je souhaite que la démocratie soit respectée. C’est pourquoi un vote se tiendra le 26 novembre prochain. Aux militants de signifier s’ils sont favorables ou non à ce que je sois leur tête de liste pour 2018."

Aujourd’hui âgé de 56 ans, le bourgmestre reste ambitieux. Plus que jamais, il souhaite renouveler son bail à la tête de la commune. "Durant cette mandature, plusieurs projets ont été lancés, rappelle-t-il. Je pense notamment à la rénovation de l’abbaye d’Oignies, à la réaffectation du site de la Soudière et à la création d’un véritable centre urbain, aujourd’hui inexistant, sur l’entité d’Aiseau-Presles. Une fois ces chantiers aboutis, je céderai volontiers ma place à la jeunesse."

En effet, Jean Fersini n’entend pas s’éterniser à son poste ni s’accrocher à son trône communal. "En 2024, si j’ai la chance de repartir pour un mandat en tant que bourgmestre, j’aurai 62 ans. À cet âge, je compte bien faire autre chose de ma vie." Mais avant d’envisager la retraite, le bourgmestre compte poursuivre ses combats, tout en innovant.

"La santé de mes concitoyens est primordiale. Je veux poursuivre les combats menés contre les entreprises polluantes qui désirent s’implanter sur notre territoire, ajoute Fersini. En plus de cela, j’ai également à cœur de fédérer la population locale. C’est pourquoi, en vue des prochaines élections, la liste PS va s’élargir."

Surprise : ce sont des travailleurs indépendants qui sont appelés à se présenter dans les rangs socialistes. "La création d’un centre urbain passe par la présence de commerçants locaux. Les petits indépendants sont des citoyens comme tout le monde. Ils ne roulent pas en voiture de luxe, ils mènent leur vie normalement. Cependant, leurs idées peuvent apporter des éléments innovants pour l’avenir de notre commune. C’est pourquoi nous prônons l’ouverture d’esprit et une vision plus large de la politique."