Charleroi-Centre Le secteur des biotechnologies crée plusieurs milliers d’emplois depuis 1999.

Depuis sa création, le Biopark ne cesse de croître. S’il est encore méconnu du grand public, force est de constater qu’il représente l’un des atouts économiques de la région carolo mais aussi de la Wallonie.

Au total, 46 entreprises prennent place sur l’aéropôle de Gosselies. Elles œuvrent dans le secteur de la biotechnologie. Ce sont ces sociétés qui permettent, via leurs recherches et leurs travaux de lutter contre certaines maladies et autres cancers.

"Ces dix dernières années, notre région a perdu plus de 10.000 emplois dans les industries du verre, de l’acier ou encore du génie civil", admet Paul Magnette (PS), bourgmestre de Charleroi et ministre-président wallon. "1.000 emplois directs ont été créés à partir de rien en 20 ans, grâce au Biopark. Les emplois indirects, quant à eux, se chiffrent à 3.000." Et si le Biopark représentait le nouvel élan économique du Pays Noir ?

L'article complet se trouve dans votre DH Charleroi-Centre