Charleroi-Centre
Ce mercredi soir, la Manufacture Urbaine inaugure son nouveau restaurant situé sur le long des quais, à deux pas de son Atelier. Ouverture au public dès jeudi !

La Manufacture Urbaine possède un premier espace appelé L'Atelier. Ce lieu est présenté comme une brasserie où des bières carolos y sont produites et consommées et où de petits plats sont proposés. Des concerts sont également organisés le week-end.

Demain, la Manu s'agrandit en ouvrant les portes d'un deuxième lieu un peu plus loin sur les quais. On y retrouve la même ambiance chaleureuse de La Manufacture. "L'idée était d'avoir un lieu plus décontracté d'un côté avec l'Atelier, et un lieu plus travaillé avec La Table", explique Sébastien Biset, porte-parole. "Le nouvel espace est présenté avec la même philosophie avec les mêmes producteurs locaux mais avec des plats plus travaillés et mieux présentés." On y retrouve le cuisinier Fabrizzio Chirico qui sera présent ici: "La Table est associée à lui".

Deux salles, deux ambiances

La Table, c'est un restaurant bistronomique avec deux espaces distincts: côté bistrot et côté table. "L'idée est d'avoir deux niveaux afin que ce soit accessible à un plus grand nombre."

Le bistrot se situe au rez-de-chaussé; à hauteur de la cuisine. Une variété de plats y est proposée à tous les prix avec une carte boissons plus large qu'à l'Atelier, dont 200 vins, alcools, etc. Le côté Table se situe au 1er étage. Une carte avec des plats plus limités et des menus à une gamme de prix plus élevés. Les boissons sont généralement proposées avec les plats.

"Le mode de fonctionnement à la clientèle est différent." La Table est présente pour ceux qui veulent prendre leur temps. La clientèle business est également ciblée, "parce qu'il n'y a pas réellement de lieu pour les repas d'affaire". 

© ORLANDINO

La Table, comme L'Atelier, utilise des produits locaux. Dans le nouveau restaurant, ces producteurs sont mis à l'honneur dans des cadres accrochés au mûr. On y retrouve notamment L'Adventice, producteur de légume à Nalinnes, la boucherie Le Limousin à Gerpinnes, la Ferme des Raz Busé à Gerpinnes également, Pascal Fauville, le Fromager hannutois, Willy Procès, apiculteur de Gerpinnes, la Ferme de la Tour à Perwez, la boucherie familiale La Côte à l'Os, la société Marcel Biron et Fils de Bouffioulx, Lionel Plaquette pour son beurre ou encore les épices d'Ingrédients du Monde situé à Mons.

La Manu essaye également de s'ouvrir à d'autres découvertes. La Ceinture Alimentaire, une plateforme liée aux circuits courts bio arrive bientôt, la Manu souhaiterait se mettre en contact avec eux en tant que transformateur afin de présenter les produits locaux différemment.

Bientôt des livraisons

Un autre projet qui sera bientôt accessible est l'insertion de L'Atelier (et peut-être prochainement La table) sur la plateforme Uber-eat, une plateforme de livraison. Les citoyens pourront commander sur internet et se faire livrer des plats de L'Atelier par cette société.Une prochaine nouveauté: Le parking pose parfois problème, La Table renvoie les clients vers le parking de Rive Gauche. Plus tard, un service de voituriers sera également mis à disposition des gens qui souhaitent manger au restaurant. 

La Manufacture Urbaine s'agrandit donc, avec un espace plus décontracté à L'Atelier, et un espace restaurant bistronomique à La Table. Sébastien Biset l'annonce: "L'idée est d'avoir deux lieux distincts avec le même esprit, la même ambiance. La Manufacture est l'identité des deux endroits. Nous voulons que les gens retiennent ce nom."