Charleroi-Centre Il s’agit d’une mesure du nouveau plan communal de mobilité.

Les usagers du centre ville de Charleroi ont encore un peu de répit : la généralisation du stationnement payant à tout l’intra-ring urbain n’entrera en vigueur qu’à l’automne 2016, a annoncé l’échevine déléguée à la fonction de bourgmestre, Françoise Daspremont (PS), en réponse à une question de la conseillère communale Véronique Salvi (CDH).

Il s’agit en effet d’une mesure du nouveau plan communal de mobilité (PCM), adopté en mars dernier après mise à l’enquête publique. "Nous avons voulu l’associer à l’ouverture du centre commercial Rive Gauche", indique l’échevine. Sa mise en oeuvre était annoncée pour cette année encore. Le PCM identifie quatre autres axes prioritaires d’action : amélioration de l’espace piétonnier, politique cycliste ambitieuse, renforcement du transport en commun et diminution de la pression automobile.

Dans un an, les quartiers du centre ville qui jusqu’ici échappaient aux redevances passeront au parking payant. Ce sera le cas par exemple des boulevards De Fontaine et Janson, près du palais de justice, ou du boulevard Janson face à l’ancien hôpital civil : plus question de s’y parquer indéfiniment à l’oeil. Le stationnement y sera tarifé, et ne pourra excéder un délai de 24 heures.

Le PCM prévoit la création de cinq zones distinctes, pour rencontrer les besoins de tous les usagers. Une zone rouge à forte rotation comme au boulevard Tirou où l’on ne pourra pas rester plus de 2h, une zone orange (durée 3h30), une zone verte (24h), une zone noire soumise au contrôle de bornes d’accès et des zones bleues où l’on ne pourra pas dépasser un stationnement de 4h. La réglementation sera d’application du lundi au samedi de 9 h à 17 h, avec une dérogation pour les usagers détenteurs d’une carte riverain.

Pour améliorer la praticabilité des trottoirs, des rénovations ont été effectuées dans de nombreuses rues du centre ville, avec un accès adapté aux PMR.

Des cheminements piétons verront le jour l’an prochain : du nord au sud depuis la place Charles II à la gare, et d’est en ouest depuis le siège de l’Awiph à Montignies-sur-Sambre jusqu’à l’hôtel de ville. Le PCM fait de la politique cyclable une grande ambition. Dans ce cadre, des mesures sont mises en place : outre le passage en sens unique limité de nombreuses voiries, des parkings à vélo vont équiper le coeur urbain, 14 sites ont été identifiés : ils totaliseront quelque 800 places.

Il est enfin prévu d’améliorer l’offre de transports en commun avec la création de lignes de bus à haut niveau de service vers le sud de Charleroi.