Charleroi-Centre

C’était l’une des attractions cocasses des Fêtes de Wallonie à Charleroi : ce samedi, le premier "Vitoulet Challenge" s’est déroulé sous le chapiteau de la place de la Digue.

Lancée par Frédéric Wins, du Switch Coworking, l’idée a rapidement convaincu une quinzaine de cuisiniers amateurs à participer au défi. Pour élire le meilleur vitoulet du terroir carolo, un jury de professionnels avait été réuni : Christophe Duchène de Chez Duche, Walter de L’Impérial, Jonathan Breynart des Trois petits points, la critique gastronomique Fanny et Philippe Nonclercq, auteur de l’ouvrage Quand le Pays noir se met à table.

Muni d’une simple plaque chauffante et de leur matériel, les candidats ont rivalisé d’imagination pour surprendre le jury en une petite heure de préparation. La consistance de la boulette, son originalité, ses accompagnements et le chaukefroid étaient autant de critères pouvant départager les candidats.

Parmi les plus décalés, on retiendra les tentatives végan ou encore le vitoulet gayette enrobé de sésame noir, à la bière et au fromage de la Manufacture Urbaine.

Au bout du suspense, c’est Jean-Luc Detré, entrepreneur en balnéo de Montigny-le-Tilleul, qui a séduit le jury avec son vitoulet à la Rastapopoulos (façon grecque). Il devance de peu son amie Pauline Marchant et son vitoulet-chicons comme grand-maman dont la simplicité et le goût ont fait mouche.

Heureux du succès et de l’ambiance bon enfant, Frédéric Wins est déjà prêt pour une deuxième édition. Le vitoulet d’or de M. Detré sera donc remis en jeu.

F.D.