Charleroi-Centre

Les élections communales, c'est le 14 octobre 2018 : à un an de l'échéance, la rédaction de la DH s'est piquée au jeu d'attribuer des "bulletins" aux bourgmestres et autres élus de la région de Charleroi.

Toute la semaine, nous mettrons l'accent sur les tops et les flops de la mandature : tensions, trahisons, coups d'éclat, échecs... En commençant par Charleroi où les onze membres du collège ont été évalués - avec sévérité - sur base de leurs réalisations, l'exécution de leurs engagements politiques, ou encore leur disponibilité, puisque rien n'interdit pour l’instant de continuer à cumuler les mandats.

Certains sont "busés" ou ont juste la moyenne : il leur reste un peu de temps pour convaincre, en sachant qu'en définitive, ce sont les électeurs qui sanctionneront leur travail.

Par contre c'est clair : depuis 2012, les échevins collaborent entre eux et montent des projets communs, alors qu'il était de coutume dans le passé d'opérer chacun pour soi de son côté. Et ça, c’est une très bonne chose.

Découvrez les notes attribuées à chacun et chacune de vos élus dans notre édition abonnés !