Charleroi-Centre

Des véhicules garés dans la rue de la Montagne en dépit des interdictions : le fait est devenu quotidien. Régulièrement des voitures y entravent le passage des piétons.

Dans le dernier bulletin des questions écrites du conseil communal de Charleroi, Véronique Salvi (CDH) interpelle le bourgmestre sur cette problématique. Comme le rappelle Paul Magnette, la réalisation du projet Rive Gauche et la mise en piétonnier de la place Verte ont amené la ville à revoir le statut de cette artère : c’est ainsi que la circulation y a été réinstaurée à sens unique dans le sens montant, jusqu’au boulevard Audent. Les cyclistes sont autorisés à l’emprunter à contre-sens. Si la solution actuelle ne doit être que transitoire, une signalisation a été installée pour sécuriser la présence des piétons.

Force est de constater qu’un certain nombre de conducteurs ne la respectent pas, créant de l’insécurité. Et l’on ne parle pas des dégâts occasionnés au mobilier urbain lors des manœuvres. Pour le bourgmestre, de tels comportements sont intolérables : dans ce cadre, nous avons demandé au service trafic de la zone de police de faire preuve de la plus grande vigilance. Les inciviques sont prévenus : les infractions seront frappées de PV. D’autant que les zones de stationnement ne manquent pas à proximité.

Afin d’améliorer la situation, une étude de faisabilité technique de sécurité et de mobilité a par ailleurs été lancée. Objectif : réduire les risques d’accident et renforcer le confort des usagers faibles.