Charleroi-Centre Dans le monde des médias, Jean-Luc Borremans (PS) n’est pas ce que l’on appelle un bon client. Pourtant, la donne est en train de changer.

“Je pars du principe que certaines personnes communiquent bien mieux que moi. C’est pourquoi le passage par le service communication est essentiel. C’est par Sifa, responsable communication, que transitent toutes les demandes.” Le mayeur se dit satisfait de la gestion de la communication communale. “Entre Sifa et moi, une relation de confiance existe. Cela simplifie la tâche. Par le passé, nous avons pourtant essayé de corriger cette faille mais cela n’a pas toujours fonctionné.”

Aujourd’hui, par contre, la mayonnaise a pris. “Dans bien des domaines, la communication représente un rouage essentiel.” Depuis le mois d’octobre 2015, la commune et le bourgmestre ont enfin trouvé un bon compromis. Quant aux relations parfois tendues avec certains médias, la hache de guerre semble être définitivement enterrée.