Charleroi-Centre Gaetano, actuellement détenu en Italie, aurait pu tirer 60.000 euros par récolte.

C'est à la suite d'une simple visite d'huissier dans une habitation de Gilly que les policiers qui l'accompagnaient ont flairé une forte odeur de cannabis. Soupçonnant l'existence d'une plantation, les inspecteurs ont demandé à effectuer une visite domiciliaire qui s'est avérée concluante : dans l'une des pièces, 550 plants de marijuana poussaient tranquillement sous les lampes au sodium, les ventilateurs et le système d'arrosage automatique. Les enquêteurs ont également découvert 98 grammes d'héroïne, une balance de précision, des sachets de conditionnement, etc.

« L'horticulteur », un certain Gaetano C., a rapidement été interpellé. Et l'homme a expliqué travailler pour un trafiquant qu'il n'a pas voulu dénoncer. Le commanditaire l'aurait contacté en mars 2014 pour lancer la culture et vendre de l'héroïne.

Pour la substitut Samain, une seule récolte pouvait rapporter 60.000 euros. Bref, il s'agissait d'un trafic de belle ampleur, augmenté d'un trafic de drogue dure (héroïne). C'est donc une peine de 3 ans de prison ferme, assortie d'une amende sévère, qui a été requise contre Gaëtano. Ce dernier n'était toutefois pas présent à l'audience du tribunal correctionnel puisqu'il est actuellement détenu en Italie...pour trafic de stupéfiants. Son conseil, Me Brackman l'a néanmoins défendu, sollicitant l'acquittement pour la prévention d'association de malfaiteurs étant donné l'absence de réseau organisé. Pour le reste, l'avocate a demandé une simple déclaration de culpabilité, vu l'écoulement du temps anormal et les délais de citation. Jugement le 9 octobre.