Charleroi-Centre Charleroi a fixé des objectifs et défini des actions en faveur de l’environnement.

Réduire les émissions de C02 de 40 % à l’horizon 2030, à partir de l’année de référence 2006: Charleroi s’est fixé un objectif ambitieux dans le Plan d’action en faveur de l’énergie durable et du climat (PAEDC) que vient d’adopter son conseil communal. Il décline 80 projets autour de sept enjeux.

Véritable feuille de route pour les années à venir, il concrétise la signature de la convention des maires en décembre dernier, un programme qui mobilise quelque 7.000 communes en Europe. Comme l’observe l’échevin de l’Environnement Cyprien Devilers (MR), l’ambition est d’économiser 479.485 tonnes de CO2 par an à l’échéance, avec des gains de dépense spectaculaires (NdlR : près de 500 euros la tonne selon les experts) à la clé.

Désigné par marché public, le bureau d'étude "Energy village" s'est chargé de dresser un inventaire de la production, d'identifier des actions efficaces et des moyens des actions efficaces et des moyens de financement, de chiffrer et de planifier les investissements. Selon l'ingénieur-gérant Etienne Botman, chaque mesure fera l’objet d’un suivi, avec un reporting biennal pour s’assurer que les objectifs sont atteints. Le PAEDC dépasse largement le périmètre de l’administration communale : il doit mobiliser l’ensemble des acteurs de la pollution urbaine, c’est-à-dire les citoyens, les travailleurs, les entreprises.

(...)