Charleroi-Centre

Comme chaque année, depuis 375 ans, la marche militaire de la Saint-Roch a attiré les foules. Une véritable tradition qui a été inscrite par l’Unesco, en 2012, sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. On comprend pourquoi quand on voit l’engouement de certains villages pour cette festivité.

Depuis le 17 août, Ham-sur-Heure s’est parée de ses plus beaux atours afin que la fête soit parfaite. Elle a débuté samedi, vers 17 h 30, avec le transfert de Saint-Roch de la chapelle en l’église paroissiale, sous bonne escorte. Toutes les compagnies d’Ham-sur-Heure, le drapeau, les représentants de l’Association des Marches Folkloriques de l’Entre-Sambre-et-Meuse et les délégations des compagnies de l’entité ont participé à ce premier rassemblement.

Ensuite, le public a pu assister au dépôt de fleurs à la stèle dédiée aux marcheurs disparus au Ry Pîron. "C’est parti", lançait Denis, membre d’une des compagnies, samedi soir. "Chaque année, lorsqu’une marche se termine, on commence déjà à penser à la suivante. C’est un honneur et une véritable passion. C’est également l’occasion de marcher avec les amis. On croise de la famille et des connaissances."

Au total , plus de 450 marcheurs étaient présents samedi. Le lendemain, l’animation était présente aux quatre coins du bourg.

À Ham-sur-Heure, les festivités sont réglées comme du papier à musique. Le départ de la procession est fixé à midi. C’est le premier régiment de la garde d’honneur qui ouvre le cortège, malgré l’apparition de la pluie. Cette année, le contingent des Grenadiers Fribourgeois de Suisse était l’invité d’honneur. Une compagnie renommée internationalement. C’est la deuxième fois qu’elle vient dans la région. Son dernier passage date de 1963, à l’occasion du 325e anniversaire de la marche.

Vers 17 h 15, la cour du Château a reçu l’ensemble des compagnies, afin d’effectuer la remise des médailles, notamment. "C’est extraordinaire", souffle Vincent. "Je n’étais plus venu depuis mes 17 ans. Quel plaisir de participer à une telle fête ! Les gens sont de bonne humeur, malgré le temps. Il y a également un côté solennel qui me plaît beaucoup. Je compte revenir l’an prochain."

La soirée s’est achevée par la prise des flambeaux dans la cour d’honneur et l’offrande à Saint-Roch dans sa chapelle. Les festivités, elles, se prolongent jusqu’à mercredi.