La Ville veut réduire le nombre d’appartements

J.De. Publié le - Mis à jour le

Charleroi-Centre

La ville espère réaliser des économies

FARCIENNES Le patrimoine était au cœur du dernier Conseil communal. Plus précisément, c’est l’aménagement immobilier qui préoccupait l’ensemble des conseillers mardi soir. La Ville envisage de vendre au privé un bâtiment situé à la rue du Tchèt (n°1) pour la somme de 72.000 €. La commune a reçu trois offres : deux de sociétés de construction et une d’une famille. C’est cette dernière qui a reçu, à l’unanimité, la faveur du Conseil pour une raison simple.

Les responsables politiques de Farciennes entendent limiter la construction d’appartements dans un même immeuble. Pour le bourgmestre, Hugues Bayet, la commune est petite en surface et la multiplication de ce type de construction entraînerait des problèmes de places de parking. “La densité prévue de logement est conforme”, précise le maïeur. “Les acheteurs ont prévu des espaces verts et des places de parkings sur ce site”.

Un des autres points du Conseil portait également sur le patrimoine communal. Les 15 lotissements de “La Ferme” qui se trouvent entre les rues des Écoles et du Wainage continuent à trouver des acquéreurs.

Le Conseil a approuvé les compromis de vente de trois lots. En ce qui concerne le budget 2012, après une deuxième modification, il se clôture avec un boni de 1 721 218 € à l’ordinaire. À l’extraordinaire, le boni est de 2 851 €. La Ville a rappelé les différents projets effectués au niveau des dépenses : aménagement de l’ancien Hôtel de Ville (rez-de-chaussée et aile gauche) qui accueille le commissariat, la réalisation des parkings à proximité de la Grand’Place et la mise en place de divers cheminements sécurisés au quartier de Brouckère.

L’environnement était également au centre des débats. Farciennes deviendra une commune Maya, en adhérant au projet du Gouvernement wallon. Pour rappel, ce projet a pour but de promouvoir les espaces d’accueil pour les abeilles tout en favorisant leurs actions de pollinisation dans les communes wallonnes.

Les responsables de la ville proposent la plantation d’un pré fleuri de cinquante ares, derrière le cimetière de Pironchamps. Si le projet retient l’attention du Gouvernement, la commune recevra une enveloppe de 2500 €.



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner