Charleroi-Centre

Le personnel du TEC Charleroi a décidé de reprendre le travail dès samedi matin lors d'une assemblée générale, organisée vendredi après-midi

CHARLEROI L'assemblée a jugé des mesures qui se sont dégagées d'une réunion rassemblant vendredi matin les syndicats, la direction du TEC Charleroi, la police et les autorités communales.

Les syndicats ont confié que le personnel espérait des mesures plus fortes. Il a toutefois décidé d'avaliser les mesures avancées et de reprendre le travail pour ne pas s'enfoncer dans un conflit sans issue, ont affirmé plusieurs permanents syndicaux.

Conformément aux mesures prises vendredi matin, des policiers en civil à bord de voitures banalisées suivront les bus carolos à certaines heures dans certains quartiers jugés problématiques.

La police a refusé de donner des précisions quant aux bus qui seront accompagnés et quant aux heures durant lesquelles cette surveillance sera effectuée. Elle espère qu'elle pourra mettre la main sur les vandales qui à trois reprises cette semaine ont jeté un pavé sur des bus carolos.

Un travail de prévention dans les quartiers est également prévu. En outre, la direction du TEC va réfléchir à la possibilité d'augmenter le matériel de techno-prévention

© La Dernière Heure 2011