Charleroi-Centre

Du matériel de techno-prévention pourrait également prochainement équiper les bus carolos

CHARLEROI Des policiers en civil à bord de voitures banalisées suivront les bus carolos circulant à certaines heures dans certains quartiers jugés problématiques, ont annoncé vendredi le chef de corps de la police de Charleroi, Philippe Stratsaert, et le bourgmestre faisant fonction Paul Ficheroulle (PS), lors d'un point de presse conjoint.

Les deux hommes ont refusé de donner des précisions quant aux bus qui seront accompagnés et aux heures durant lesquelles cette surveillance sera effectuée. La police de Charleroi espère qu'elle pourra mettre la main sur les vandales qui, à trois reprises cette semaine, ont jeté un pavé sur des bus carolos.

Elle sera appuyée dans sa tâche par la police fédérale.

Deux autres types de mesures ont été prises lors de la réunion qui a rassemblé vendredi matin les syndicats du TEC Charleroi, la direction de la société, les autorités communales et la police. Les cellules qui s'occupent de prévention au sein de la Ville de Charleroi seront ainsi prochainement activées dans la localité de Gilly. Du matériel de techno-prévention pourrait également prochainement équiper les bus carolos.

Le bourgmestre f.f. a évoqué l'exemple de caméras capables de filmer à l'extérieur du bus. Des questions d'ordre juridique, technique et financières restent toutefois à régler avant de pouvoir les acquérir, a-t-il ajouté.
Les enquêtes de voisinage, qui permettront peut-être d'identifier les auteurs, se poursuivent par ailleurs, selon Philippe Stratsaert.

Vendredi après-midi, les syndicats réuniront les membres du personnel toujours en grève pour leur faire part des mesures annoncées.

© La Dernière Heure 2011