Charleroi-Centre

Charleroi Volley a l’occasion de s’offrir un tour supplémentaire en Coupe d’Europe ce jeudi soir à l'occasion de la venue des Finlandaises de Kuusamo. Match à 20h30

Depuis quelques semaines, Charleroi Volley peut s’appuyer sur un nouvel entraîneur. Il s’agit d’Ion Dobre. Le coach, originaire de Roumanie, a 52 ans. Il débarque en Belgique, après de nombreuses saisons en France. Découverte de cet ancien joueur, à quelques heures d’un match de Coupe d’Europe contre les Finlandaises de Kuusamo au Spiroudome de Charleroi.

Ion Dobre, quel est votre parcours ?

"J’ai été joueur en Roumanie, au sein de l’élite durant de nombreuses années. J’ai tout gagné, la Coupe et le championnat à plusieurs reprises. J’entraîne en France depuis 1991. Après les hommes, en 2005, j’ai décidé de diriger des formations féminines. Durant huit saisons, je me suis retrouvé à la tête de Hainaut Volley, à Valenciennes. Après cela, j’ai été entraîné, en Roumanie, le Dinamo Bucarest, avant de revenir en France. Toute ma famille vit ici, dans le Nord."

Vous connaissiez les Dauphines ?

"Oui. Le club de Valenciennes a organisé un tournoi international à plusieurs reprises. Charleroi y a participé."

Vous avez assisté à une rencontre de championnat de votre nouvelle équipe, quelques jours après la démission de Philippe Vanescote. Qu’avez-vous pensé du groupe, à ce moment-là ?

"J’ai regardé le match. Je me suis attardé sur le jeu et la technique. J’ai senti que l’équipe avait besoin de retrouver de la confiance."

Dans la foulée, vous vous retrouvez en Finlande.

"La priorité était de gagner le match contre notre adversaire direct. J’ai développé un plan de jeu basique. Les filles devaient le suivre."

Vous l’avez emporté 1-3, mais ce fut difficile ?

"Dans l’ensemble, c’est la victoire qui compte. J’ai également pu voir de bonnes séquences. Mais il reste beaucoup de travail à effectuer."

Dans le cadre de ce match retour au Spiroudome, quel est votre avis sur vos adversaires ?

"C’est une équipe solide. Elle est disciplinée et possède des qualités. Le score du match aller en est la preuve. On a perdu le premier set. Si le groupe s’est imposé dans les autres, ce ne fut jamais simple. Cela aurait pu tomber d’un côté comme de l’autre."