Charleroi-Centre Rencontre avec Nicolas Tzanetatos, le président de l’ISPPC.

Entre confidences et communication sur fond de guerre politique à la Région et au fédéral, ce qui est rapporté de cet entretien est à analyser avec du recul, puisque Nicolas Tzanetatos est également membre du MR dans une ville profondément socialiste.

Et il doit défendre sa croûte : en tant que président d’une intercommunale où les scandales se succèdent, il lui faut prendre de la hauteur sur "sa" structure publique pour la remettre sur les rails; en tant qu’avocat, s’attacher aux faits pour rester crédible - il décrit d’ailleurs son cabinet comme son "filet de sécurité"; en tant qu’homme politique, garder son image intacte; en tant que membre du Mouvement Réformateur représenter son parti, et si l’ennemi héréditaire PS est éclaboussé dans l’histoire, ça peut toujours être un plus pour un éventuel ministère qui se libérerait prochainement.

(...)