Charleroi-Centre À partir du 11 décembre, la ligne de train 132 qui fait le trajet Couvin - Charleroi s’arrêtera toutes les heures à la gare d’Ham-sur-Heure.

Neuf trains étaient de passage dans cette gare. Les trains passaient aux heures de pointe matinale et vespérale. Dans un mois, 20 trains feront le trajet chaque jour. Ce qui équivaut à un train par heure vers Couvin et vers Charleroi.

L’objectif est d’améliorer la mobilité dans cette région rurale.

Quant aux autres gares comme Jamioulx, Berzée, Mariembourg, Beignée, etc., il n’y aura aucun changement. "Ce n’est pas possible que les trains s’arrêtent toutes les heures à toutes les gares. Mais il existe un bus intervillage", annonce le bourgmestre d’Ham-sur-Heure, Yves Binon (MR). C’est le 192 barré qui traverse plusieurs villages dans le but de rejoindre la gare d’Ham-sur-Heure. La commune finance la moitié de cette ligne de bus, ce qui correspond à 60.000 euros par an.

Afin de mettre toutes les chances de son côté, la commune d’Ham-sur-Heure a investi dans un bâtiment avec parking destiné à la gare. Une aire de stationnement de covoiturage est également installée. Ensuite, la commune finance une partie des abonnements de train des écoliers habitant l’entité. Ces nouveaux arrêts permettront à la commune de rentabiliser ses investissements.

Le trajet d’Ham-sur-Heure vers Charleroi-Sud est plus rapide en train. 20 à 25 minutes de temps en voiture contre 14 minutes en train. C’est également moins cher puisque la SNCB calcule 5 euros le trajet en voiture et 2,8 euros en train. "Tout est concentré à un endroit à présent pour une meilleure mobilité. Si le train ne s’arrête pas, les gens ne le prennent pas. Maintenant c’est possible."

Peut-être qu’à présent, les habitants fonctionneront plus facilement avec ce moyen de déplacement.