Charleroi-Centre

À partir de ce lundi, les usagers de l’espace citoyen Porte Ouest à Marchienne auront une surprise en poussant la porte d’entrée du bâtiment.

S’ils visitent l’exposition de l’atelier d’écriture Délires et des mots qui fête ses cinq ans d’existence, ils se retrouveront en effet face à la reconstitution d’une authentique cabine de… peep show.

Comme au temps où le quartier du Triangle à Charleroi ville basse en comptait quelques unes. Pas question toutefois d’y découvrir une stripteaseuse : en introduisant une pièce, les visiteurs actionneront l’ouverture d’un volet sur une sélection de récits à caractère érotique.

Des textes signés par les participants à l’atelier, qui s’essaient à différents genres et exercices d’écriture. "En cinq ans, nous avons organisé 240 matinées d’animation", rapporte Mohamed Moussaoui, coordinateur du réseau d’écrivains publics de PAC (Présence et Actions Culturelles) qui encadre l’atelier.

"Pour cette exposition qui durera deux semaines jusqu’au vendredi 11, nous avons misé sur l’audace et l’originalité", poursuit Mohamed.

Témoignages, coups de gueule, extraits choisis seront mis en scène dans des décors inattendus. Par exemple : une forêt de mots de révolte et de colère suspendus à des bouts de fil à pêche, une reconstitution de tribunal pour aborder la question du racisme et des discriminations, ou encore un totem avec des textes consacrés aux Indiens.

Sans oublier la présence d’une robe entièrement en papier journal, réalisation de la styliste carolo Fadila Aalouchi, et d’autres choses selon l’inspiration qui a soufflé sur le montage, réalisé vendredi.

L’exposition sera accessible durant les heures d’ouverture de l’espace citoyen chaque jour de semaine de 9 à 17h. Vernissage ouvert à tous ce lundi à 15h. Entrée gratuite.