Pas de plaine de jeux pour les Gerpinnois cet été ?

J.De. Publié le - Mis à jour le

Charleroi-Centre

La commune n’a pas trouvé de véritable solution

GERPINNES Depuis trois ans, la commune de Gerpinnes ne peut plus accueillir les plaines de jeux dans ses locaux. La faute à des travaux dans différentes infrastructures, comme celles de Lausprelle. Grâce à un accord avec l’école de Bertransart qui fait partie du réseau de la Communauté française, la Ville a pu accueillir les enfants, les années précédentes. Mais la responsable de l’établissement scolaire en question a fait savoir de longue date au Collège communal qu’elle ne pouvait plus les aider. “J’en ai informé les responsables de la Ville”, précise Chantal Hannoteaux, la directrice de Bertransart. “L’intérim s’est éternisé. Nous avons eu des dégâts dans nos locaux. Même si la commune a payé certaines dégradations, il reste que les coûts de personnel pour remettre les lieux en état m’incombaient”.

Que vont devenir les 160 enfants qui fréquentent habituellement la plaine de Gerpinnes ? Le Centre Coordonné de l’Enfance propose une solution. “On pourra accueillir sur notre site, à la salle du Marcheur à Joncret, 35 enfants”, souligne Bernard Vandenbergh, le directeur du Centre. “Pour le reste, nous pouvons leur trouver une place dans nos différentes plaines de jeux qui se trouve au sein du grand Charleroi. Les parents devront faire preuve de flexibilité. Je sais que ce n’est pas l’idéal”.

Pas vraiment, en réalité. Grâce au Plan de Cohésion sociale, la commune a trouvé une solution de fortune. “On va proposer des stages et une garderie pour les enfants sur nos différents sites”, explique Alain Struelens, l’échevin des Plaines de jeux (PS). “Les parents pourront retrouver les activités sur le site de la commune”. Une chose est certaine, il est grand temps que les responsables communaux dégagent des pistes de solution sur le long terme, sous peine de se retrouver à nouveau dans la même situation l’an prochain.



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner