Charleroi-Centre

Après 4 mois d'arrêt, les travaux de la piscine de Chimay ont recommencé ce lundi.

​En février 2017, la piscine de Chimay avait commencé son chantier de rénovation, suivrait ensuite des travaux d'extension, pour un montant total de plus de 8 millions d'euros. Cela avait pris 6 ans pour débuter après la fermeture en 2011.En août, les travaux ont été stoppés. La cause était la découverte de pourriture à l’intérieur de la toiture.

La Ville a alors préparé un cahier des charges et une demande de subsides supplémentaires. Les travaux ne pouvant pas être commencé sans l’accord de subsides un accord dans l’urgence a alors été donné par la Ministre et les travaux ont alors pu commencer. Les subsides ne sont donc pas encore acceptés.

Hier, le chantier a repris. La toiture sera détruite pour être reconstruite entièrement. “On abat le toit pour ne plus connaître ce problème d’humidité”, explique Tanguy Dardenne (Bouge +), 1er échevin. La nouvelle toiture sera différente de la précédente. “Le problème de pourriture venait du fait que du bois reposait sur du bois, l’eau se retrouvait alors coincé entre les deux”, explique Florent Thonet, Président de l’Intercommunal Sports et Loisirs du Sud-Hainaut. À présent, les poutres seront toujours en bois mais le toit en lui-même sera en métal, ce qui permettra de mieux gérer l’aération.

Le chantier, qui devait prendre un an pour réaliser la première phase de rénovation, a pris 4 mois de retard à cause de ces soucis de toiture. Quant au budget, celui-ci a dû être augmenté. La démolition coûte 75.900 euros de plus, et la nouvelle toiture est de 390.400 euros. Ce qui revient a un supplément de plus de 466.000 euros qui sera subsidié à 75 % si la Région Wallonne donne son accord.