Charleroi-Centre Le coureur carolo a bossé pour devenir le nouveau champion du Hainaut du contre-la-montre chez les débutants.

Le contre-la-montre ne ment jamais. Sauf quand la météo fausse l’épreuve, en n’étant pas la même pour tous les participants. Mais cela n’a pas été le cas à Sirault, dans le cadre du Championnat du Hainaut du chrono. La logique a été respectée avec la victoire du favori Sébastien Grignard chez les juniors et celle d’un des hommes qui avaient ce statut chez les débutants : Théo Bonnet.

"Je suis très content avec ce titre et cette victoire", commente le coureur de Sprint 2000 Charleroi. "Ce championnat, je l’avais en tête depuis le début de la saison. Je me suis préparé pour le réussir. J’en suis vraiment satisfait, surtout qu’il s’agit de mon premier succès dans un contre-la-montre. Un exercice qui me tient à cœur, et dans lequel je sens que je peux me débrouiller."

Ce succès conquis à Silrault, il le doit à son mental. Car il n’était pas certain de s’imposer. "Avant ce rendez-vous, il y avait eu un test national de la discipline, à Montenaken, où je n’avais pas terminé premier coureur du Hainaut", détaille Théo Bonnet. "Le premier était mon coéquipier Audric Leleu, qui s’était classé 10e. Moi, je n’étais que 21e. Mais il n’y avait que vingt secondes d’écart entre nous. Je me suis dit que je devais plus travailler pour viser le titre. Le fait d’avoir été devancé par Audric à Montenaken ne m’a pas découragé ou n’a pas diminué ma confiance : au contraire, cela m’a motivé. Et le travail a payé, ce qui rend ma victoire encore plus belle."

Soit son deuxième succès de la saison, puisqu’il s’était déjà imposé à Orroir, où il avait gagné en solitaire, après une longue échappée en solo qui s’apparentait à une sorte de contre-la-montre. "En course, je continue à adopter la même tactique, à attaquer, car je sais que je n’ai aucune chance au sprint", termine ce débutant de Montigny-le-Tilleul. "Cela m’a moins réussi ces dernières semaines, mais je vais continuer à essayer."

Notamment ce dimanche à Vezin, lors de la manche d’ouverture de la Top Compétition, qu’il avait animée, l’an passé.