Charleroi-Centre

La Ville consacre 150.000 euros dans son budget pour installer huit radars répressifs dans l'entité.

Cela fait trois ans que la ville de Thuin en discute, c’est à présent officiel : Huit radars répressifs vont être installés dans l’entité.

Un budget de 150.000 euros est consacré à cet effet. Deux radars sur huit sont subsidiés.

La Ville ayant déjà installé des appareils préventifs, c’est au tour des radars répressifs. Ils seront mis en place le long des voiries communales. Ceux-ci ne sont pas mobiles, ils seront installés à huit endroits différents accompagnés d’un panneau indiquant une zone à risque. Ils flasheront les voitures dépassant la limite de vitesse dès leur installation d’ici le mois de juin. Cependant, les huit radars ne seront pas actifs en même temps. Tour à tour, le flash sera activé. “Le citoyen saura qu’il y a un radar mais ne saura pas s’il flashe”, annonce le bourgmestre, Paul Furlan (PS).

Le Bourgmestre explique également que ce n’est pas la ville qui reçoit les procès-verbaux, ni même la zone de police. “L’objectif n’est pas de mettre des procès-verbaux. Le but est de ralentir la vitesse.”

Après l’installation de nombreux coussins berlinois, c’est à présent au tour des radars répressifs. La Ville souhaite s’occuper de réduire la vitesse dans l’entité.

Quelques lieux où ils seront installés :

  • Route de Sartiau
  • la traversée de Biercée
  • la traversée de Leers-et-Fosteau
  • la rue de la Victoire à Thuillies
  • La nationale 53
  • La rue Vandervelde
  • La rue de Biesme