Charleroi-Centre

Le déménagement de l’activité vers la rue des Rivages s’est bien déroulé

CHARLEROI La prostitution carolorégienne a migré depuis quelques semaines du quartier du Triangle à la rue des Rivages, contrainte et forcée par la ville et son nouveau règlement.

Ce déménagement ne s’est pas fait sans des actions d’information et de répression, menées les unes comme les autres par la police.

Lundi soir, lors de la séance du conseil communal, le bourgmestre carolo, Jean-Jacques Viseur, a fait le bilan du déménagement.

Il a affirmé que la police était parvenue quasi à chaque fois à se faire entendre sans devoir déployer les gros moyens. Trois fois cependant, elle a dû arrêter la prostituée, celle-ci ne voulant pas transiger et se déplacer vers la rue des Rivages. Les trois fois, l’argent qu’elle avait pu récolter leur a été confisqué sur recommandation du parquet selon le bourgmestre.

Depuis le début de l’été, les services communaux veillent également à mieux entretenir la rue des Rivages.

Des travaux de débroussaillage ont notamment été menés pour sécuriser les lieux. Les associations qui aident les prostituées s’en sont, paraît-il, félicitées.



© La Dernière Heure 2011