Charleroi-Centre

L'action Noctambus permettra aux nombreux fêtards de rentrer à leur domicile en toute sécurité

CHARLEROI Le réveillon de Nouvel An est synonyme de sortie entre amis et parfois même de soirée arrosée. Alors, pour éviter les accidents de la route principalement provoqués par l'abus d'alcool et pour ne pas se faire surprendre dans les nombreux contrôles routiers organisés durant cette période, les Tec Charleroi mettent à disposition des navettes gratuites à l'occasion de la traditionnelle action Noctambus.

En effet, pour la 21e année consécutive, les joyeux fêtards pourront profiter d'un retour en toute sécurité. "Les personnes qui le souhaitent pourront rejoindre les endroits prisés de la région grâce à la mise en place de six réseaux spéciaux", explique Gérard Monseux, président des Tec Charleroi. "Les navettes feront les voyages dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier et ce, de 19 h à 7 h."

Pour les neuf chauffeurs qui seront de service durant la nuit de Saint-Sylvestre, l'opération Noctambus est l'occasion d'avoir des échanges différents du reste de l'année avec les usagers. "Tout se passe très bien en général et les personnes présentes dans le bus font la fête tout en respectant notre travail", confie un chauffeur. "J'ai également eu une personne un peu éméchée qui est restée dans mon bus près de quatre heures car elle s'y sentait bien."

Le circuit numéro 1 amènera les fêtards à destination du Circus Village, The World, Cuba Bar, Buffalo Grill et l'Hôtel Charleroi Airport.

Le circuit numéro 2 assurera la liaison vers le Bavarois, la Locomotive, le Prestige et le Moulin jaune. Les circuits 3 et 4 sont destinés à amener les habitants de Fontaine, Anderlues, Monceau, Châtelet et Châtelineau vers le centre-ville ou à destination des endroits prisés de la région. Le circuit 5 aura le Lindbergh comme destination et le circuit 6 ira, lui, au Bunker.

L'année dernière, près de 2.500 personnes avaient eu la bonne idée de profiter des services des Tec Charleroi durant la nuit de Saint-Sylvestre. Les usagers peuvent connaître les horaires en allant sur le site internet www.infotec.be.



© La Dernière Heure 2008